Croissance historiquement faible en Chine pour les cinq prochaines années : seulement +3,9 % en moyenne

Le miracle de la croissance chinoise fait partie du passé. Au cours des cinq prochaines années, la croissance moyenne ne sera que de 3,9 %. Il y a dix ans, la croissance annuelle tournait autour de +10 %. Selon nos experts, le rôle de la Chine en tant que moteur absolu de l’économie mondiale est arrivé à son terme.

« Le ralentissement de la croissance chinoise signifie également un bouleversement pour de nombreuses économies occidentales. Le FMI estime que si la croissance chinoise baisse d’un pour cent, le reste du monde connaîtra une croissance inférieure de 0,3 pour cent. Cette prévision est également une information délicate pour la Belgique. Les chaînes de magasins qui importent à bas prix de Chine auront du mal à trouver des unités de production, car la Chine va choisir les secteurs qui offrent la plus grande valeur ajoutée de manière ciblée », explique Johan Geeroms, notre Directeur Risk Underwriting Benelux. Il estime que la récession chinoise va changer la donne. Car la Chine ne va pas continuer à jouer son ‘rôle d’usine du monde’.

Selon Johan Geeroms, le gouvernement chinois est déterminé à stabiliser l’économie et à prévenir tout nouveau déclin. Selon lui, le pays se concentrera de plus en plus sur des secteurs de croissance spécifiques. Pensez aux voitures électriques, aux batteries et aux produits liés à l’énergie solaire.

« Les entreprises américaines et européennes actives dans ce secteur doivent se préparer. Regardez ce qu’il se passe déjà avec les voitures électriques (batterie électrique à 100 %, sans compter les hybrides) : dans le top 5 mondial, on retrouve seulement Tesla, le reste étant des marques chinoises. Ni Ford, ni Volvo, ni BMW ne sont présentes sur la liste. L’hégémonie chinoise ne fera que s’étendre. Selon Elon Musk, les constructeurs automobiles chinois sont les plus compétitifs au monde et la Chine écrasera la plupart des autres constructeurs si les barrières tarifaires sont supprimées. Il souligne la précision militaire avec laquelle la Chine procède pour atteindre certains objectifs économiques. Nous ne devons surtout pas prendre cela à la légère. »

Le pays règne également en maître dans le secteur des batteries. Par exemple, 56 % des batteries pour voitures électriques proviennent de Chine. Il en va de même pour l’utilisation des sources d’énergie renouvelable. La Chine représente plus de 80 % de la production mondiale de panneaux solaires. De plus, les progrès des innovations chinoises dans les domaines de l’automobile et de l’énergie sont soumis à la pression de la guerre des puces, des mesures protectionnistes et des tensions géopolitiques.

Malgré les succès mentionnés ci-dessus, la Chine se dirige vers une croissance tendancielle plus faible. Allianz Trade table sur une croissance moyenne de +3,9 % pour les années 2025 à 2029. Avant le début de la crise du corona, l’assureur-crédit prévoyait encore une moyenne de 5 %.

D’après notre rapport, le pays est confronté à des problèmes persistants sur plusieurs fronts, tels qu’un taux de chômage élevé chez les jeunes et le vieillissement de la population. À cela s’ajoutent les restrictions commerciales imposées par les États-Unis et l’Europe, ainsi que l’énorme crise immobilière.

Johan Geeroms : « Cette dernière n’affecte pas seulement les entreprises de ce secteur. Les consommateurs voient également la valeur de leur logement continuer à baisser. En conséquence, la confiance dans leur propre économie est mise à rude épreuve. Les consommateurs chinois sont donc moins dépensiers par crainte d’une nouvelle détérioration. Grâce à des injections financières, le gouvernement chinois tentera de relancer le secteur immobilier, mais construire encore plus de logements et de bureaux ne fera qu’augmenter les taux d’inoccupation. »

78 results

secteur-construction

juin 16, 2024

2024 : année difficile pour le secteur de la construction

Quels sont les principaux défis auxquels le secteur de la construction est confronté ? Et quelles sont les opportunités ? Nous avons réalisé une analyse à ce sujet. Découvrez-la dans cet article.

tourisme

juin 13, 2024

Les touristes confrontés à des prix plus élevés cet été

Les touristes doivent s’attendre à une forte hausse des prix des hôtels et des billets d’avion cet été. C’est ce que révèle une étude réalisée par l’assureur-crédit Allianz Trade. En savoir plus.

enquete-exportateurs

mai 21, 2024

Enquête sur les attentes des exportateurs 2024

Au niveau mondial, 82 % des exportateurs prévoient une reprise économique d'ici à 2024. C'est ce qui ressort de l'enquête annuelle sur le commerce mondial réalisée par Allianz Trade.

78 results