Le montant moyen que les Belges ont économisé par an au cours des 20 dernières années sous forme de capitaux (épargne, investissements et pensions) est de 2 380 euros. Au total, les Belges sont les deuxièmes à disposer de plus capitaux après les Néerlandais. C'est ce qui ressort de notre rapport sur les capitaux privés dans les neuf principaux pays de l'UE.

Les différences sont frappantes. En moyenne, les Néerlandais ont économisé 3 590 euros au cours des 20 dernières années. Le Portugal arrive en dernière position avec une moyenne de 880 euros. La conclusion générale est que les ménages privés ont réussi à presque doubler leurs capitaux (épargne, investissements et pensions) au cours des 20 dernières années. Malgré les crises qui se sont produites, telles que la crise financière, la crise du coronavirus et maintenant la guerre en Ukraine, entre autres. Pour être clair, la valeur de la propriété du logement ou d'autres biens n'a pas été prise en compte dans l'étude. 

graph-financial-assets

Le graphique montre le montant et l'augmentation des capitaux privés par pays. Nos experts ont distingué et comparé deux périodes, à savoir de 2004 à 2014 (bleu) et de 2014 à 2023 (blanc). Dans le cas de la Belgique, il est clair qu'au cours des 10 dernières années, la croissance des capitaux privés a été relativement retardée par rapport aux 10 années précédentes.

Le rapport montre que les capitaux privés dont disposent les ménages augmente de deux manières :

  • soit par des revenus (tels que des intérêts, des dividendes ou des plus-values de titres)
  • soit en mettant de l'argent frais de côté.
Les Pays-Bas et la Finlande sont les champions de la première catégorie. L'Allemagne et l'Autriche sont les champions de l'épargne supplémentaire. Notre enquête montre qu'en Belgique, l'investissement a gagné beaucoup de terrain au cours de la dernière décennie.

Si l'on considère la valeur nominale des capitaux privés accumulés dans l'UE au cours de la dernière décennie, 80 % du rendement a été perdu à cause de l'inflation. En Autriche et en Allemagne, les rendements réels ont même été négatifs. Au cours de la période 2004-2014, la perte de valeur a été bien moindre, mais elle a tout de même atteint 55 %.

Johan Geeroms, notre Directeur Risk Underwriting Benelux : "A long terme, l'investissement rapporte beaucoup plus que l'épargne mais il faut aussi faire face à des fluctuations plus violentes. Comme en 2022, par exemple. Cette année-là, de nombreux retours sur investissement ont été perdus. Si, en plus, vous subissez une inflation de 10 % en raison de la guerre en Ukraine et des problèmes dans les chaînes d'approvisionnement, les choses vont tout aussi mal."

Cette volatilité est une conséquence logique des marchés boursiers où les actifs sont stockés. Il y a plus de chances d'avoir de bonnes et de mauvaises années. Sur le long terme, les Néerlandais et les Finlandais ont obtenu des rendements bien supérieurs à ceux des épargnants traditionnels comme l'Allemagne et l'Autriche. Je ne vois aucune raison de croire qu'il en sera autrement à l'avenir. Les transformations vertes et numériques exigent beaucoup de capital. Si les nouvelles générations réagissent bien, il y a de fortes chances qu'elles obtiennent de meilleurs résultats que leurs prédécesseurs.

Alors inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter Allianz Trade Magazine !
Nous vous enverrons toutes les 8 semaines les derniers développements sur l'économie, les secteurs, les faillites et des conseils pour une gestion optimale des débiteurs.

78 results

secteur-construction

juin 16, 2024

2024 : année difficile pour le secteur de la construction

Quels sont les principaux défis auxquels le secteur de la construction est confronté ? Et quelles sont les opportunités ? Nous avons réalisé une analyse à ce sujet. Découvrez-la dans cet article.

tourisme

juin 13, 2024

Les touristes confrontés à des prix plus élevés cet été

Les touristes doivent s’attendre à une forte hausse des prix des hôtels et des billets d’avion cet été. C’est ce que révèle une étude réalisée par l’assureur-crédit Allianz Trade. En savoir plus.

enquete-exportateurs

mai 21, 2024

Enquête sur les attentes des exportateurs 2024

Au niveau mondial, 82 % des exportateurs prévoient une reprise économique d'ici à 2024. C'est ce qui ressort de l'enquête annuelle sur le commerce mondial réalisée par Allianz Trade.

78 results