Quel est le niveau de risque de non-paiement dans votre secteur ? Découvrez-le dans notre dernier rapport sur les risques sectoriels

Les risques d’impayés sont plus élevés dans les secteurs de la construction, du textile et de la métallurgie.

La plus forte probabilité de factures impayées se trouve dans les secteurs de la construction, du textile et de la métallurgie. Ceci ressort clairement de notre rapport sur la notation des risques sectoriels. Au total, 18 secteurs ont été examinés dans 70 pays.

Les risques d'impayés augmentent dans presque tous les secteurs. C'est une conséquence logique des conditions économiques difficiles et de la baisse de la croissance. La croissance du PIB mondial tombera à +2,5 % cette année, son niveau le plus bas depuis 2019.

Citons Johan Geeroms, notre Directeur Risk Underwriting Benelux : « Nous prévoyons également une croissance limitée des économies avancées pour 2024. Avec des mois de récession ici et là, mais nous considérons que le risque d’une récession générale profonde est faible ».

Nos experts ont utilisé 4 critères pour la notation des risques sectoriels :

  • Demande de produits
  • Rentabilité
  • Liquidité
  • Environnement commercial
Rapport en anglais
« À l’échelle mondiale, nous constatons une augmentation généralisée des risques d’impayés. Même si nous constatons des différences selon les régions. C'est en Asie que les risques ont relativement le moins augmenté, tandis que les pays d'Amérique du Sud apparaissent comme les pays les plus risqués. Et en Europe, les risques d’impayés sont plus élevés qu’aux États-Unis. »

« Par secteur, les produits pharmaceutiques, les logiciels et les services informatiques sont les mieux notés. La construction, le textile et la métallurgie sont les moins bien notés ».

Construction

Ce résultat ne surprend pas du tout Johan Geeroms. Ce sont des secteurs très sensibles aux prix élevés de l’énergie. La hausse des taux d’intérêt frappe également le secteur de la construction de plein fouet. C'est surtout en Europe que les entreprises de construction sont en difficulté. Pensons également à l’augmentation des salaires et du coût des matières premières par rapport à l’avant-Covid. En plus de cela, les prix de l’immobilier sont également en baisse. Notre rapport cite également les réglementations (y compris environnementales) comme un obstacle majeur.

Métallurgie

Johan Geeroms à propos de l'industrie métallurgique : « Sur le plan énergétique, c'est la même histoire. L’industrie métallurgique est un secteur très énergivore qui bénéficie depuis des années du gaz russe bon marché. L’industrie métallurgique européenne avait déjà tiré la sonnette d’alarme l’année dernière. Bien que les prix de l'énergie aient baissé, ils restent en moyenne très élevés. C'est surtout l’industrie des métaux de base qui traverse une période difficile. Le zinc et l’aluminium, par exemple ».

Textile

Mais, selon Johan Geeroms, l'industrie textile reçoit des coups des deux côtés en termes d'énergie. « Les prix élevés de l’énergie n’affectent pas seulement la production et le transport. Les combustibles fossiles constituent également une matière première importante pour la production textile. Deux tiers de tous les textiles sont constitués de fibres synthétiques. »

Johan Geeroms met en garde particulièrement les PME contre les risques d’impayés : « Les entreprises doivent être particulièrement vigilantes. Une seule grosse facture impayée peut mettre une PME en difficulté. Des problèmes de liquidité peuvent également surgir lorsque le paiement des factures impayées est de plus en plus différé. Une entreprise en contamine une autre. Il en résulte un effet domino. »

78 results

secteur-construction

juin 16, 2024

2024 : année difficile pour le secteur de la construction

Quels sont les principaux défis auxquels le secteur de la construction est confronté ? Et quelles sont les opportunités ? Nous avons réalisé une analyse à ce sujet. Découvrez-la dans cet article.

tourisme

juin 13, 2024

Les touristes confrontés à des prix plus élevés cet été

Les touristes doivent s’attendre à une forte hausse des prix des hôtels et des billets d’avion cet été. C’est ce que révèle une étude réalisée par l’assureur-crédit Allianz Trade. En savoir plus.

enquete-exportateurs

mai 21, 2024

Enquête sur les attentes des exportateurs 2024

Au niveau mondial, 82 % des exportateurs prévoient une reprise économique d'ici à 2024. C'est ce qui ressort de l'enquête annuelle sur le commerce mondial réalisée par Allianz Trade.

78 results