Des billets d'avion plus chers, des hôtels plus chers… Cela n'empêche pas les touristes de se rendre en Europe du Sud. Les vacances à la plage sont particulièrement appréciées. D’après nos experts, les prévisions sont bonnes. L'Europe du Sud est relativement bon marché et il y a encore beaucoup de potentiel pour rendre le tourisme en Europe du Sud encore plus populaire comme destination de vacances.

Chaleur extrême ou non, le tourisme en Europe du Sud se porte bien. Jamais le Portugal n'avait accueilli autant de touristes qu'au premier trimestre 2023. La Grèce se porte également bien. Le ministre grec du Tourisme a déjà fait état d'un nombre record de réservations pour cet été en avril. Les régions côtières sont la principale attraction : pour 30,3 % des vacanciers, les vacances à la plage arrivent en tête de liste. Et selon nos experts, 41% des voyageurs européens s'attendent à dépenser plus de 1 500 € pour leurs vacances cet été. L'année dernière, il était encore de 33 %.

Même si les vacances sont plus chères, nous constatons qu'une semaine de vacances à la plage en Europe du Sud reste beaucoup moins chère que dans les Caraïbes, en Australie et aux États-Unis. Et aussi cher que de nombreuses destinations premium dans les pays émergents comme le Belize, les Maldives, l'île Maurice, les Seychelles et le Sri Lanka. Les Bermudes sont la destination balnéaire la plus chère au monde, trois fois plus chère que le sud de l'Europe.

La crise du coronavirus a presque complètement fermé le secteur du voyage. L'Europe du Sud s'est complètement remise de ce coup dur. Les niveaux de 2019 sont dépassés en Europe du Sud cette année. D'un point de vue financier, c'est une bonne nouvelle pour ces pays dont les économies sont en difficulté en raison d'une inflation élevée et de taux d'intérêt élevés.

Le tourisme représente une grande partie du PIB dans les pays de l’Europe du Sud. En Croatie 11,3%, suivi de près par le Portugal avec 8,1%, la Grèce 7,7%, l'Espagne 6,9% et l'Italie 6,2%. Cela rend également les pays de l'Europe du Sud très vulnérables. La dépendance vis-à-vis tu tourisme est grande et la crise du coronavirus nous a appris que des facteurs externes peuvent complètement saper le tourisme. La question est, par exemple, quels seront les effets des changements climatiques tels que les températures extrêmement élevées, comme nous le constatons de plus en plus dans la partie la plus méridionale de l'Europe.

Mais pour 2023, le tableau semble bon pour le tourisme en Europe du Sud. Grâce à l'évolution favorable du tourisme, la banque centrale portugaise a relevé ses prévisions de croissance économique pour 2023 de 1,5% à 1,8%. La Banque de Grèce prévoit que l'économie grecque augmentera de 2,2 % en 2023. Cela est dû en grande partie au tourisme florissant. Cela signifie que la croissance grecque est bien supérieure à la moyenne de la zone euro.

Parce que les pays d'Europe du Sud dépendent trop du tourisme, ils risquent de prendre encore plus de retard par rapport à d'autres pays européens qui se concentrent davantage sur une production hautement qualifiée et à haute valeur ajoutée et sur des services de haute qualité.

La pire chose que le tourisme européen puisse faire est de se reposer sur ses acquis. Il y a trop de risques pour cela, comme les pays émergents qui peuvent tenter les touristes avec une offre compétitive. Des investissements supplémentaires sont également nécessaires. Il faudra s’adapter aux préférences des voyageurs, par exemple en termes d'options d'hébergement et améliorer les infrastructures (accessibilité, réseaux de transport).

La diversification de l'offre est également importante pour s’adresser à d’autres groupes cibles et attirer du monde en dehors des périodes de vacances scolaires.

78 results

juin 16, 2024

2024 : année difficile pour le secteur de la construction

Quels sont les principaux défis auxquels le secteur de la construction est confronté ? Et quelles sont les opportunités ? Nous avons réalisé une analyse à ce sujet. Découvrez-la dans cet article.

juin 13, 2024

Les touristes confrontés à des prix plus élevés cet été

Les touristes doivent s’attendre à une forte hausse des prix des hôtels et des billets d’avion cet été. C’est ce que révèle une étude réalisée par l’assureur-crédit Allianz Trade. En savoir plus.

mai 21, 2024

Enquête sur les attentes des exportateurs 2024

Au niveau mondial, 82 % des exportateurs prévoient une reprise économique d'ici à 2024. C'est ce qui ressort de l'enquête annuelle sur le commerce mondial réalisée par Allianz Trade.

78 results