L'Union Européenne oublie le stockage d'énergie dans son plan énergétique

L'Union Européenne veut devenir indépendante de l'énergie russe dès que possible. À cette fin, Bruxelles a lancé cette année le plan ‘REPowerEU’. Nos analystes constatent qu'il manque à ce plan un chapitre important : le stockage de l'énergie solaire.

Le plan énergétique européen prévoit que l'UE produira plus de 320 gigawatts (GW) d'énergie solaire d'ici 2025. En 2030, ce chiffre devrait se situer entre 400 et 500 GW. Le stockage de l'énergie joue un rôle crucial à cet égard, mais le plan ne le mentionne pas.

Le stockage d'énergie par batterie en Europe représente actuellement environ 10 GW. 50 % en est réalisé cette année. Selon l'Association européenne pour le stockage de l'énergie (EASE), celui-ci atteindra en Europe environ 57 GW d'ici 2030. Selon l'EASE, la croissance est substantielle mais s'avérera insuffisante. Afin d'atteindre les objectifs climatiques européens, le stockage devrait atteindre 200 GW d'ici 2030.
Notre bureau d'études prévoit un certain recul pour le stockage de l'énergie dans les années à venir. Ceci est dû à la pénurie de lithium et à la perturbation continue de la chaîne d'approvisionnement. L'approvisionnement en matières premières, mais aussi, par exemple, en puces, restera difficile pendant un certain temps et entraînera des retards. La hausse des taux d'intérêt et l'inflation constituent plutôt une entrave. En conséquence, les investissements sont reportés.

On est en pleine recherche de nouveaux matériaux de base pour les batteries. Aujourd'hui, on utilise principalement du lithium qui est rare. Auparavant on avait également recours à d'autres matériaux rares tels que le nickel, le manganèse et le cobalt. Il faut attendre des innovations révolutionnaires telles que les batteries à eau salée.

La production d'énergie durable comme l'énergie solaire et éolienne dépend des conditions météorologiques et est donc variable. Afin d'utiliser efficacement les heures de pointe et d'éviter les surcharges, le recours à un stockage temporaire de l'énergie est crucial. L'offre fluctuante d'énergie durable peut être stabilisée grâce au stockage. En reliant l'offre et la demande, il est possible d'obtenir une production d'énergie prévisible et stable. Malheureusement, les accords sur ce point avec les gestionnaires de réseau sont difficiles. Cela s'explique en partie par le fait que les réglementations sont en retard par rapport aux circonstances et aux objectifs énergétiques actuels. Le peu d'attention accordé au stockage de l'énergie contraste fortement avec l'importance accordée à l'énergie durable et à la conduite électrique. Alors que ce sont justement ces mêmes développements qui accentuent le déficit de stockage.

Le plan énergétique européen prévoit qu'en 2030, 45 % de la consommation d'énergie sera constitué d'énergie durable. Le fait que cela nécessite également un stockage d'énergie suffisant n'est pas mentionné. Les incitations à investir dans des projets de stockage font également défaut.

Malgré le recul attendu dans les années à venir, notre département de recherche est convaincu de la forte augmentation du stockage par batterie à (moyen)-long terme. Les investissements mondiaux se situeront entre quelques 4 et 11 milliards d'USD au cours de la période 2020-2030. Pour ensuite atteindre 10 à 20 milliards d'USD au cours de la décennie suivante.

L'Allemagne est le marché principal pour les batteries. Le pays est notamment à la pointe en matière de batteries domestiques. Les ménages peuvent stocker l'énergie solaire qu'ils n'utilisent pas directement dans une batterie domestique. La Grande-Bretagne est le 2e marché pour le stockage d'énergie.

78 results

juin 16, 2024

2024 : année difficile pour le secteur de la construction

Quels sont les principaux défis auxquels le secteur de la construction est confronté ? Et quelles sont les opportunités ? Nous avons réalisé une analyse à ce sujet. Découvrez-la dans cet article.

juin 13, 2024

Les touristes confrontés à des prix plus élevés cet été

Les touristes doivent s’attendre à une forte hausse des prix des hôtels et des billets d’avion cet été. C’est ce que révèle une étude réalisée par l’assureur-crédit Allianz Trade. En savoir plus.

mai 21, 2024

Enquête sur les attentes des exportateurs 2024

Au niveau mondial, 82 % des exportateurs prévoient une reprise économique d'ici à 2024. C'est ce qui ressort de l'enquête annuelle sur le commerce mondial réalisée par Allianz Trade.

78 results