Allianz Trade suggère la fixation d’un bas prix à la consommation pour les besoins énergétiques de base

Les mesures et plans des pays de l’UE visant à amortir le choc des prix élevés de l’énergie n’incitent pas suffisamment à réaliser des économies d’énergie. Un nombre croissant de ménages ont du mal à régler leur facture d’énergie.

Nos experts plaident par conséquent en faveur de l’introduction d’un prix bas fixe pour répondre aux besoins énergétiques de base. Pour le reste de la consommation d’énergie, le prix courant du marché doit être payé. Cette proposition est également conforme à ce que le gouvernement fédéral semble maintenant vouloir réaliser.

Johan Geeroms, Director Risk Underwriting Benelux chez Allianz Trade : « Les contre-mesures visent principalement à faire baisser le prix de l’énergie, par le biais d’une diminution de la TVA et d’un allègement fiscal pour l’énergie renouvelable par exemple. Mais elles n’incitent pas suffisamment la population à réaliser des économies d’énergie, alors qu’il faudrait justement récompenser les citoyens pour leurs efforts. C’est la raison pour laquelle nous conseillons de travailler avec un double prix. Déterminons la consommation de base par ménage qui sera proposée à un prix bas régulé. Tous les autres besoins en énergie doivent être achetés au prix du marché. » L’idée du ‘dual pricing’ est par ailleurs aussi défendue par l’économiste français Jean Pisany-Ferry, qui conseille également le FMI et la Commission européenne.

Selon Johan Geeroms, il faut en outre tirer profit de la crise énergétique actuelle pour accélérer la transition énergétique. « Il y a un risque que la bataille de l’écologisation faiblisse suite aux inquiétudes énergétiques actuelles. Afin d’ancrer la politique climatique dans la société, nous plaidons en faveur de la création d’une nouvelle allocation : une aide financière pour l’énergie. Considérez cette aide comme une sorte de cagnotte qui est subventionnée par le gouvernement. La somme que les ménages économisent sur leur consommation d’énergie arrive sur un compte d’économies d’énergie et le gouvernement le complète (en fonction du revenu du ménage). Nous faisons ainsi d’une pierre deux coups : stimuler un comportement économe en énergie tout en permettant aux ménages à bas revenus de constituer des réserves financières. »

Concrètement : « L’approche la plus simple pour un tel régime d’économies d’énergie consisterait à se baser sur la consommation énergétique des années précédentes. Retirez 25 % et basez la rémunération sur le résultat. Plus la consommation d’énergie est proche de la norme de 75 %, plus la rémunération est élevée », explique Johan Geeroms.

78 results

secteur-construction

juin 16, 2024

2024 : année difficile pour le secteur de la construction

Quels sont les principaux défis auxquels le secteur de la construction est confronté ? Et quelles sont les opportunités ? Nous avons réalisé une analyse à ce sujet. Découvrez-la dans cet article.

tourisme

juin 13, 2024

Les touristes confrontés à des prix plus élevés cet été

Les touristes doivent s’attendre à une forte hausse des prix des hôtels et des billets d’avion cet été. C’est ce que révèle une étude réalisée par l’assureur-crédit Allianz Trade. En savoir plus.

enquete-exportateurs

mai 21, 2024

Enquête sur les attentes des exportateurs 2024

Au niveau mondial, 82 % des exportateurs prévoient une reprise économique d'ici à 2024. C'est ce qui ressort de l'enquête annuelle sur le commerce mondial réalisée par Allianz Trade.

78 results