Les réductions pendant les soldes d’hiver seront plus importantes que l'année dernière

Avec une récession à l'horizon, les détaillants américains cherchent à se débarrasser de leur stock. Les réductions pendant les soldes d’hiver seront donc plus importantes que l'an dernier. C'est ce que révèlent les recherches de l'assureur-crédit Allianz Trade. On peut également s'attendre à un effet similaire en Europe, explique Johan Geeroms, notre Directeur Risk Underwriting Benelux.

Johan Geeroms : « Les commerçants sont confrontés à un dilemme : soit maintenir les prix et risquer ainsi des ventes décevantes, ce qui les obligerait à aborder la nouvelle année avec un stock important et une mauvaise position de liquidité. Soit ils optent pour des remises substantielles, ce qui leur permet de se débarrasser de leur stock, mais réduit les marges et les bénéfices. »

Allianz Trade a calculé que les consommateurs américains sont particulièrement à même de faire de bonnes affaires pendant les soldes lors d'achats d'ordinateurs et de téléviseurs. Et dans une moindre mesure, lors d'achats de jouets, d'appareils électroménagers et d'articles de sport. Les remises les plus faibles concernent les vêtements et les meubles.

Les stocks des détaillants américains sont maintenant supérieurs de 50 milliards de dollars à ceux de l'année dernière. En partie à cause de la stagnation des ventes. Depuis le début de la pandémie, la gestion des stocks est un défi majeur pour les commerçants. D'une part, ils ont dû faire face à une forte demande (de rattrapage), mais d'autre part, à des perturbations de la production en Chine, à des goulets d'étranglement dans les ports américains, à une pénurie de chauffeurs routiers et à la hausse des coûts de transport.

Selon Johan Geeroms, les dépenses des consommateurs européens et belges ne se présentent pas trop mal. « Les dépenses n'ont pas été très inférieures au niveau de l'an dernier au cours des trois premiers trimestres. Nous constatons toutefois un malaise dans les boutiques en ligne. En effet, pendant la crise sanitaire, nous avons acheté beaucoup plus en ligne que d'habitude. Cette tendance s'est maintenant largement inversée. On a déjà constaté des licenciements massifs dans les grandes boutiques en ligne comme Zalando et Amazon. »
« Les magasins physiques ont vu leur chiffre d'affaires chuter au cours de la crise du coronavirus pour ensuite augmenter à nouveau l'année dernière. Mais il est certain qu'il y aura un retour de bâton. L'inflation élevée et les prix de l'énergie vont certainement se faire sentir. Les économies sont affectées aux factures d'énergie plutôt qu'aux magasins. Ajoutez à cela les problèmes de pénurie de personnel et de perturbation de l'approvisionnement en marchandises. L'année prochaine, nous verrons des magasins fermer et de nombreux commerçants faire faillite. »

75 results

epargne-europeenne

avr. 19, 2024

Les Belges ont de plus en plus d’argent

Le montant moyen que les Belges ont économisé par an au cours des 20 dernières années est de 2 380 euros.C'est ce qui ressort de notre rapport sur les capitaux privés dans les principaux pays de l'UE.

réduire-risques

avr. 10, 2024

Les risques de factures impayées augmentent considérablement

Le délai de règlement des factures a augmenté de 3 jours dans le monde, pour atteindre 59 jours en 2023. Vous voulez en savoir plus ? Lisez-le ici.

réduire-risques

mars 26, 2024

Quelles sont les prévisions pour le secteur automobile ?

Notre Economic Research Centre présente les perspectives du secteur automobile dans ce rapport. Lisez le résumé ici ou téléchargez le rapport.

75 results